04 janvier 2007

Lundi 21 août

Première surprise au réveil, le miel acheté au marché d’Irkoutsk à fuit dans mon sac. Plus de peur que de mal, les dégâts restent raisonnables.
A la pause à Novgorod, alors qu’il faisait plutôt friquet, tout le train a acheté des gros cornets de glace. Lucas a suivi la mode locale et les babouchka étaient dévalisées en 2 minutes.
Cartes, échec, glandouille.*
Arrivé à Moscou à 16h40.
Dans le métro, une femme vend des passeports à la sauvette.
Nous arrivons sans encombre à notre auberge au huitième étage d’un immeuble de LA rue touristique de Moscou. C’est la plus chère depuis notre arrivée en Russie (la moins chère de Moscou) mais aussi la plus class.
Ca faisait vraiment trop longtemps qu’il ne nous était pas arrivé quelque chose et j’ai failli écrire « journée sans problème » seulement…
Nous sortons faire un tour dans la rue où nous logeons et celle parallèle. Ce Moscou ressemble plus aux clichés de la ville américaine qu’au petit village buryat où nous étions la semaine dernière.
Nous mangeons un kebab et en voulant trouver une terrasse dans un endroit un peu moins huppé, nous nous engageons dans un e rus adjacente qui n’inspire pas grand monde et beaucoup moins peuplée que l’artère où nous étions.
C’est là que déboule 3 flics russes qui nous demandent nos passeports. ils commences à nous embêter car nous ne sommes pas enregistrés seulement nous venons arriver et il ne faut s’enregistrer que si on reste plus de 3 jours dans une ville. Ils ne veulent rien savoir. Ils laissent partir Simon qui avait ses billets de train sur lui pour justifier qu’il venait d’arriver. Julie, Lucas et moi avions malheureusement vidé nos sacs à l’apart et nous ne pouvions rien justifier. Ils nous font monter dans leur voiture, nous disent qu’ils vont nous emmener au poste, nous mettre une amende de 3000 roubles par personne, nous mettre en garde à vue… Lucas ouvre son porte feuille où il n’avait que 500 roubles pour leur montrer que notre argent et nos billets de train sont là où nous logeons. Ils finissent par nous laisser partir contre les 500 roubles de Lucas.
Julie et moi pensons que c’était des faux flics : leur voiture était normale et il y avait un autocollant marijuana collé et ils ne se sont pas présentés. Lucas pense qu’ils étaient ivres.
Cette expérience mous a bien refroidit sur Moscou et nous allons boire une bière dans une rue bien fréquentée après avoir retrouvé Simon à l’apart.

* Dans le train, la provonitsa nous accuse d’avoir volé 3 fourchettes et de faire semblant de ne pas comprendre le russe.    

Posté par Luky_cy à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Lundi 21 août

Nouveau commentaire