18 janvier 2007

Jeudi 10 Août : 10ème jour

    Maintenant habitués à la petite vie dans notre wagon n°12, un arrêt à Barabinsk à 11h me réveille. Je vais pouvoir me dégourdir les jambes de bon matin, c’est cool. Sur le quai, Leny et Julie sont déjà là. Mon état de lassitude ne me permet pas d’acheter un truc à manger sur le quai. Dommage, maintenant il faut attendre Novossibirsk à 12h45…
    En attendant, nous allons jouer aux, et écrire nos cartes dans le wagon restaurant. En rentrant, la grosse dame responsable du wagon soupir en nous voyant. Sûrement à cause des taches de framboises sur la nappe…Nous avons en tête d’écrire les cartes pour nos amis communs achetées à St-Petersbourg. Après ça, quelques manches de dame de pique, puis arrive enfin Novossibirsk, avec ses grandes barres d’immeubles. Sur le quai, nous succombons pour un sac de divers fruits et légumes, un gros saucisson rouge et une sorte de miche de pain. Les russes font du bon pain : Il n’a rien à voir du tout avec celui de nos boulangeries, mais il est très bon tout de même. Enfin un repas un temps soi peu correct…
    Mais les 15h affichés à ma montre ne peuvent cacher qu’il est en fait 17h sur le train. Du coup, nous migrons dans le wagon restaurant à 18h. Là bas, j’y mange un truc au pif. Ce sera en fait un vieux toast d’œufs de je sais pas quoi. Déception… Nous sommes délogés d’ici à 19h. Le décalage est en fait de 4h. Ça commence à être rude…nous ne pouvons décemment pas nous coucher à 20h30 ? Du coup, notre prochain défi est Tsarinsk ( ?) à 21h. Nous achetons un saucisson, 3 hot-dogs et 4 crêpes. Couchés ensuite à 23h. Je m’endort directement, comme d’hab, mais manque de bol, je me réveille 30 minutes après.
    Impossible de me rendormir, je me relève, je vais regarder le paysage en écoutant ma musique et en écrivant ce putain de journal dans le coin toilettes. En passant, la provodnitsa tente de communiquer avec moi. Elle écoute juste ma musique 10 secondes, puis repart. C’est dans des moments comme ça que je regrette de ne pas avoir fait mes 30 minutes par jours de méthode assimil. J’aurais aimé savoir ce que c’était de vivre entre Oulan Oudé et Moscou, dans cette Sibérie aussi désertique qu’envoûtante. Et tous ces gens dans ce train, sont-ils vacanciers, font-ils régulièrement ce voyage ? Je ne le saurai sûrement jamais, et serai obligé de me raccrocher à l’idée admise par tous et que raconte les guides : « Dans le transsibérien, il n’y a que des touristes l’été... »
    Ce qui est terrible, c’est que d’autres gens ont l’air de vouloir communiquer avec nous. Mais comment faire avec juste Oui, Non, Je et Nous ? Finalement, cette malédiction sur Babylone n’est peut-être pas là seulement pour ne pas atteindre un soi disant dieu, mais aussi pour entretenir les idées reçues sur les différents peuples et ainsi cultiver la haine.
    Le Soleil va bientôt se lever. La provodnitsa fait encore le ménage dans le couloir et moi je ne suis pas couché. Je n’ai vraiment pas envie. Ce train, c’était depuis longtemps mon rêve, mais je n’ai pas vraiment eu le temps d’en profiter

Posté par Luky_cy à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Jeudi 10 Août : 10ème jour

Nouveau commentaire